3 (ou 4) livres qui ont changé ma vie, et qui pourraient changer la vôtre…

9 août 2018 1 Par Denis Descamps

Voici un texte un peu particulier puisqu’il va moins parler de karaté et d’entraînement que de « développement personnel ». Cet article participe à l’évènement « Les 3 livres qui ont changé votre vie » du blog Des Livres pour changer de vie. J’apprécie beaucoup ce blog et son auteur, Olivier Roland, dont je vous conseille la chaîne Youtube. Je vous conseille tout particulièrement cet article, mon préféré >>

A première vue, on s’éloigne du karaté mais tu sais comme moi que l’esprit d’un vrai pratiquant n’est jamais très éloigné de l’idéal du samouraï et le samouraï incarne les valeurs et les pratiques contenues dans (presque) tous les livres de développement personnel. Et si tu suis ou découvres ce blog, il est important que tu saches qu’il est le fruit d’un vaste travail sur moi-même, basé sur la lecture quotidienne de ce type d’ouvrages et la volonté de toujours progresser, progresser en tant que karatéka, progresser en tant qu’être humain…

Alors c’est parti ? Go !

 

  1. La semaine de 4 heures… Celui par lequel tout a commencé

Comme Pérec (Georges, pas Marie-Jo), je me souviens que ce livre m’a été offert pour mon anniversaire. Frappé par la force du titre, je l’ai « aspiré » en quelques jours et je l’ai relu 2 fois depuis. Son auteur, Tim Ferris est un doux dingue qui, je pense, doit être un accroc de boulot et une putain de star du marketing.

Rien que… La semaine de 4 heures ! Pas génial ce titre ? Il est clair que le même livre avec un titre du genre « Comment optimiser votre entreprise pour travailler moins » lui aurait valu un flop ou que le succès commercial aurait été bien inférieur. Ajoutez à cela une couverture un peu provocatrice (un mec dans un hamac en train de se la couler douce) et un sous-titre accrocheur, et vous avez tous les ingrédients d’un best-seller.

Inutile de vous résumer ce livre ici, je vous conseille de l’acheter ou de profiter du travail d’Olivier Roland, qui a eu le privilège d’interviewer l’auteur.

A lire sur Blogeur Pro

A lire sur des Livres pour changer de vie – résumé

A lire sur des Livres pour changer de vie – 12 principes

Mon propos sera plus modeste et en phase avec l’objet de cet événement : en quoi ce livre a-t-il changé ma vie ? Tout simplement en me démontrant que la réussite n’est pas forcément liée à une quantité de travail démesurée et que le travail n’est pas forcément une obligation source de contraintes. Examinons ces deux points :

  1. la réussite n’est pas forcément liée à une quantité de travail : il existe aujourd’hui, essentiellement grâce à la puissance d’Internet, des « leviers » qui permettent de toucher un nombre impressionnant de personnes avec des moyens très limités, de sorte que pour réussir, il n’est plus nécessaire de créer une entreprise qui va embaucher 100, 1.000, 10.000 personnes. Chacun peut devenir sa propre entreprise et si on suit les bonnes pratiques, créer son « usine à cash » tout en préservant sa qualité de vie. Autre atout, il existe une multitude d’outils, de services en ligne, d’applications qui vont permettre d’être plus efficace et de multiplier son efficacité par 5 ou 10. Cette révélation a agi sur moi comme un flash qui a modifié mon mode de pensée (je vous éviterai ici le mot « mindset », mais pourtant c’est ça) ; ce mode de pensée a eu un impact quotidien sur la façon dont j’ai réorganisé ma vie. Chaque chose a été pensée différemment et j’ai fait voler en éclats les barrières psychologiques qui m’interdisaient d’accéder à une vie meilleure. Pour mon plus grand bien !
  1. le travail n’est pas forcément une obligation source de contraintes : et oui, on peut faire un travail qu’on aime, avec des gens qu’on aime et des clients qu’on aime. Le secret ? Il suffit de le choisir, de le vouloir et ne pas en dévier. Grâce au livre de Tim Ferris, je l’ai appliqué sans réfléchir à autre chose, en me concentrant sur ça : faire ce que j’aime avec des gens que j’aime. En quelques mois, c’était comme si un orage s’évanouissait et qu’un soleil se levait progressivement au-dessus de ma tête. Essayez, vous verrez, c’est magique !

 

  1. Les quatre accords toltèques… Celui qui a transformé mon rapport aux autres

Lecture rapide, effets éternels…

A l’époque où ce livre m’a été offert, oui, j’étais irascible, colérique et tout me touchait en profondeur. Je pouvais dire de belles choses mais aussi blesser par mes mots et finalement, je trouvais ça normal. Une communication alternativement constructive et toxique, pourtant est si banale. Sauf chez les Toltèques, qui prônent 4 grands principes à suivre dès là maintenant tout de suite :

  • que ta parole soit impeccable
  • ne prends rien à titre personnel
  • ne fais pas de supposition
  • donne chaque jour le meilleur de toi-même

Je te laisse découvrir ici plus d’informations sur ce livre et je souhaite simplement m’attarder sur deux premiers principes, ceux qui ont bouleversé ma vie :

– que ta parole soit impeccable : les mots peuvent magnifier la vie des autres ou blesser et ne pas en avoir conscience est source de grands maux. Car si on ne prend pas conscience que chaque mot qui sort de notre bouche doit être pensé et peaufiné comme une œuvre d’art, on n’est plus maître de sa pensée ni de sa communication. Et à chaque fois que nos mots blessent, on crée une forte « dépression » qui nous oblige à remonter la pente. C’est comme si on fournissait un effort important pour gravir une montagne (10 mots positifs et bienveillants) et qu’en une phrase, on dégringolait tout en bas (1 mot blessant ou maladroit). Prendre conscience de cette double réalité (les mots peuvent blesser violemment mais il est possible de maîtriser ce que l’on dit) a eu pour effet de transformer en profondeur mes relations. Depuis, les disputes et les incompréhensions sont plus rares, les mots blessants quasi inexistants, du moins je l’espère…

– ne prends rien à titre personnel : ah les 6 mots magiques, écoute leur douce mélodie : « NE PRENDS RIEN À TITRE PERSONNEL » Tu as pigé ? Applique ça et ton bonheur autant que tes capacités vont faire un bond énorme. Accepte ce principe dans ton intégralité et tu verras que tes complexes disparaissent, que tu es à l’écoute de tout et de tous, que tout glisse sur toi comme l’eau sur la peau d’un dauphin (oui, je sais, jolie métaphore), que tu peux tout comprendre sans jamais te vexer. Et ce principe est vrai aussi bien pour les « critiques » que pour les « compliments ». Chaque critique ou chaque compliment est une information que tu dois analyser mais que tu dois toujours considérer comme une opinion unique et personnelle, qui ne reflète pas forcément la vérité. C’est très efficace pour amortir et intégrer le poids des critiques (qui sont souvent pertinentes) ; c’est indispensable pour ne pas te laisser griser par les flatteries et les compliments. Cette phrase est comme une armure qui te protège des autres tout en te laissant la possibilité de communiquer avec eux. Un peu comme le champ généré par Violette dans Les Indestructibles, tu bénéficies d’un champ magnétique qui crée une bulle protectrice autour de toi sans t’empêcher d’interagir avec le vaste monde.

 

  1. Père riche, père pauvre… Sur le chemin de la liberté financière

Un OVNI… Il s’agit d’une fable américaine qui parle d’argent… Je joins ici un résumé qui me permet de me concentrer sur les 3 points qui ont révolutionné mon rapport à l’argent :

  1. il existe une intelligence financière, tout comme il existe une intelligence des rapports humains ou une intelligence des mathématiques. Elle se travaille et s’acquiert ; mauvaise nouvelle, elle n’est jamais enseignée à l’école et contredit la logique et le « bon sens » que nos parents nous inculquent. Comme trouver un job et acheter son 1er appartement. R. Kiyosaki raconte son parcours incroyable, de marine US à vendeur de photocopieurs Xerox et narre sa rencontre avec son « père riche ». Qui lui a tout appris sur l’intelligence financière. Après avoir lu ce livre, vous ne pourrez plus gérer vos finances de la même façon.
  1. il faut se payer en premier : en gros, préserver une part de ses revenus pour épargner puis investir. C’est vrai quand on y pense : on commence par payer chaque mois son banquier, son propriétaire, son fournisseur de gaz et d’Internet, tous ces « fournisseurs » dont nous avons besoin (ou pas) et en fin de mois, que reste-t-il pour soi ? RIEN. Alors songez-y, pensez à vous payer en premier. Quelle que soit la somme que vous gagnez, mettez 15% sur un compte épargne et investissez cet argent dans des actifs (qui rapportent) au lieu de dépenser tout votre argent dans des passifs (qui coûtent).
  1. la richesse est un choix et une attitude : on peut vite être choqué par ce que dit l’auteur, l’accuser de cynisme ou de cupidité. Il n’en reste pas moins qu’il livre les recettes qui permettent d’en finir avec les fins de mois difficiles. Faites le choix de la richesse, et vous verrez que la vie est bien plus facile. Une fois à la tête d’une petite ou grosse fortune, il est même possible d’utiliser cet argent à faire le bien autour de soi.

 

  1. Miracle Morning… La rencontre avec moi-même et avec l’auteur

Bon, puisque nous sommes touts des « rebelles intelligents », je vais enfreindre la règle des 3 livres car comment passer sous silence ce témoignage et cette profession de foi délivrée par Hal Elrod dans Miracle Morning. Ce mec est comme Fumsec, le phoenix de la série Harry Potter : il se consume et renaît de ses cendres plusieurs fois au cours de sa vie.

Lisez les premières pages de ce livre et vous allez vivre de l’intérieur un cauchemar, la description de l’horrible accident de voiture subi par l’auteur alors qu’il était un jeune commercial à succès. Les médecins lui ont prédit qu’il ne marcherait plus et qu’a-t-il fait ? Il s’est rétabli, a marché, couru un marathon ou deux et publié un livre à succès. Première renaissance époustouflante.

Puis il a réalisé des investissements qui se sont évanouis avec la crise des subprimes en 2008. Ruiné. Dépressif. Il ne lui a pas fallu longtemps pour renaître une seconde fois. Le temps d’écrire et de publier un nouveau best seller : Miracle Morning. Une méthode qui exige de se lever tôt et avant 8h du matin de ses livrer à 6 exercices rituels, les Life SAVERS (ceux qui te sauvent la vie).

S comme Silence (méditation)

A comme Affirmations (Incantations orales)

V comme Visualisations (visualiser ses objectifs)

E comme Exercice (sports)

R comme Reading (lecture quotidienne)

S comme Scribing (écrire son journal quotidien)

Le livre a connu un énorme succès et lors de sa sortie en France, j’ai eu le plaisir de rencontrer Hal, qui m’a raconté vivre un rêve éveillé et qui se souvenait de la période noire lorsqu’il était ruiné. Il n’en revenait pas d’être reçu comme un auteur à succès en France, le pays de la littérature. J’avais été touché par son charme, sa patience infinie et par sa maigreur. Quelques semaines plus tard, j’apprenais via sa page Facebook qu’il était atteint par une leucémie lymphoblastique aiguë, un cancer du sang rare et agressif qui a failli emporter mon père (un phénix, lui aussi). Je me souviens de ces photos où il avait encore perdu du poids, je ne comprenais pas comment il pouvait survivre. Et pourtant, tout sourire, il a lutté et, une troisième fois, a vaincu le sort. Allez voir sa page, il se porte à merveille !

C’est pour ces raisons que je respecte tant ce mec, qui démontre que l’argent ne protège pas de la fatalité mais qu’en gardant le sourire et en se levant tôt le matin, on peut soulever des montagnes.

Ami karatéka, lis ces livres, ils te donneront une âme de guerrier et des clés pour réussir pas mal de trucs que tu vas entreprendre… Comme décrocher ta ceinture noire ou un nouveau dan.

Alors ne lâche rien, ni aujourd’hui ni demain.

Et lève-toi super tôt !

 

Vous aimez ? Partagez !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •