Combattants de Légende – épisode 1

Combattants de Légende – épisode 1

30 mai 2019 0 Par Denis Descamps

Lyoto (The Dragon) Machida

Le karaté, c’est fait pour s’épanouir, gérer le stress, muscler son corps, assouplir ses muscles, se défendre et… combattre. Voilà pourquoi nous souhaitons ouvrir une nouvelle série d’articles dédiés aux derniers gladiateurs de ce siècle, ceux qui osent entrer dans une cage à mains nues et se battre sans possibilité de retour. Impressionnant !

Pour ou contre les combats extrêmes ?

Nous n’entrerons pas ici trop profondément dans le débat. Faut-il encenser ou interdire le MMA, la boxe anglaise, la boxe thaï ou toute autre pratique du combat extrême ? Je te donnerai ici mon avis une fois, et plus jamais par la suite, préférant te laisser réfléchir à ce sujet :

  • Pour avoir vu des boxeurs ou des combattant de MMA finir dans des états pitoyables, pour avoir vu l’effet à long terme des effets de la boxe sur le cerveau, pour n’avoir jamais aimé voir quelqu’un souffrir (eh oui, je suis sensible et empathique), pour détester voir un public hurler sa joie à la vue d’un KO ou d’un coup violent, je préférerais que ces combats n’existassent point (eh oui, j’ai des lettres 🙂 ).
  • Mais à ce moment, il faut aussi interdire le rugby et ses impacts déments, le ski de descente et ses risques démesurés, la Formule 1, le foot américain (ses dommages cérébraux et son espérance de vie réduite) et plus que tout, le wingsuit (regardez cette vidéo totalement déjantée).
  • La violence fait partie de notre ADN. C’est parce que j’ai assumé cette réalité que je me suis mis au karaté et qu’aujourd’hui, je la maîtrise bien mieux qu’avant.
  • Je reconnais à quiconque le droit de prendre les risques qu’il désire, dès lors qu’il les assume et qu’il ne met personne d’autre que lui en danger.
  • Dès lors, sans être amateur de MMA ou free fight, je leur reconnais la vertu du courage que d’autres n’ont pas et le mérite de nous montrer en arts appliqués la force du karaté ou de tout autre discipline martial.

Combattants de légende : pourquoi ?

Pour cette raison, justement, pour te montrer que le karaté est vivant, sous sa forme de compétition sportive, mais aussi sous sa forme de combat ultime. Dans cette série de courts portraits, nous allons essayer de te montrer l’universalité des techniques de karaté (ici le maï giri) et de voir comment les combattants de légende s’en servent.

Lyoto Machida – 16 victoires successives en 6 ans

Pourquoi commencer par lui ? D’abord pour son palmarès incroyable (22 victoires pour 8 défaites en Ultimate Fighting Championship – UFC) et cette série incroyable de 16 combats remportés d’affilée qui a commencé par sa victoire sur le Japonais Watanabe le 2 mai 2003 et s’est achevée le 24 octobre 2009 par sa défaite contre le Brésilien Rua. Le même qui lui infligera sa première défaite quelques mois plus tard (le 8 mai 2010).

Lyoto Machida est né à Salvador au Brésil, d’une mère brésilienne, Ana Claudia, et d’un père japonais, Yoshizo Machida.
Ce dernier est un expert du karaté shotokan, venu du Japon à l’âge de 22 ans.
Lyoto fait partie d’une fratrie de quatre enfants comprenant aussi Take, Chinzo et Kenzo.

Qu’est-ce qui fait de Machida un combattant si particulier ? Tout d’abord ses origines japonaises (celles de son père) et brésiliennes (celles de sa mère) ; des racines qui l’ont d’abord mené au karaté puis au jui-jitsu brésilien. Deux disciplines hyper-complémentaires puisque l’une est très ancrée sur les jambes alors que l’autre est efficace au sol. Il commence la pratique des arts martiaux à 3 ans avec son père qui lui apprend le karaté et devient ceinture noire à 13 ans. Il commence la pratique du sumo à 7 ans et celle du jiu-jitsu brésilien à 16 ans.

Lyoto Machida – Incarnation du karaté

Combattant mais avant tout karatéka dans l’âme…

Nous vous invitons à regarder sa fiche sur Wikipedia. Quant à nous, nous vous invitons à regarder 2 vidéos : la première dans laquelle il évoque sa passion du karaté, un manifeste qui résonne profondément en moi, toujours à la recherche de l’efficacité et de la concentration optimales. Ecoutons-le : « Pour moi le karaté représente tout ! J’ai grandi en m’entrainant au karaté. Pour ce combat, je veux revenir aux sources et me focaliser sur le karaté. L’aspect psychologique en karaté est si important : tu dois te concentrer, garder le focus et donner le meilleur en termes de vitesse, puissance et de force. En combat c’est pareil : utilise ton instinct et fais ce que tu as à faire ! »

Lyoto Machida – La Maï Giri fatal !

Dans la seconde, on le voit livrer un combat épique contre Randy Couture : regarde, ça se passe à la seconde 23 de la vidéo : il assène un maï giri au visage qui plie en deux le géant américain et le terrasse en une fraction de seconde.

Ce que nous aimons ? Autant l’exécution parfaite que le relâchement extrême. Observe bien, ça commence à la seconde 16. Machida évite un coup et là, il « endort » Randy en étant totalement relâché. Imagine ! Tu es dans une cage avec un fauve de la trempe de Randy et tu sautilles, comme si tu étais à l’échauffement. Seconde 20 : Machida poursuit son travail de sape : il donne de fausses informations en laissant penser qu’il va attaquer avec les mains. Seconde 21 : feinte de démarrage avec la jambe arrière. Randy se relâche et ne voit pas partir le coup de pied sauté, qui finit brutalement sa course sur son menton. Seconde 23 : le combat est terminé. Brillant ! L’âme du karaté !

Randy Couture ne s’en remettra pas et ne combattra plus jamais…

Ne lâche rien, ni aujourd’hui, ni demain

Vous aimez ? Partagez !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •